Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Serait-ce la fin des mariages entre FillesThaïes et étrangers ?

Publié le par Patrick

Campagne anti mariage entre Thaïe-Etranger


Le 30 avril dernier, un séminaire organisé par le ministère des Affaires étrangères thaïlandais, avait pour objectif de sensibiliser les femmes thaïlandaises aux contraintes et risques de la vie de couple à l’étranger et avec des étrangers.

 

En effet beaucoup de Thaïlandaises voient le mariage avec un Occidental comme la rencontre de Cendrillon avec son prince. Mais la réalité n’est pas toujours aussi belle. Face à l’augmentation des mariages mixtes, le gouvernement lance une campagne nationale pour montrer les inconvénients de ce type d’union.

"Le mariage avec un étranger, une bonne idée ?" était le thème d'un séminaire organisé le 30 avril dernier par le ministère des Affaires étrangères thaïlandais, afin de sensibiliser les femmes thaïlandaises sur les désavantages de la vie de couple à l’étranger et avec des étrangers. Il consistait aussi à mettre en lumière les différences de cultures, et à fournir des renseignements pratiques sur les documents à préparer pour le mariage. Une campagne d’information sur le même thème a démarré début avril dans le Nord-est du pays. Elle devrait ensuite se poursuivre à Pattaya et à Phuket.


Un millier de mariages mixtes à Buriram en 2008
.

Selon les informations fournies durant le séminaire, la pauvreté serait la raison principale pour laquelle les Thaïlandaises donnent leur main aux étrangers. L’an dernier, dans la seule province de Buriram (Nord-est), 967 jeunes femmes ont épousé des "farangs", âgés pour la plupart entre 51 et 60 ans, selon le Bureau des statistiques de la province Buriram, qui compte un million et demi d’habitants. Les Anglais arrivent en tête, suivis des Allemands, des Français et des Italiens. Selon les autorités, 66% de ces couples vont vivre à l’étranger, 14.29 % vivent à Buriram et 19.71 % vivent aux autres provinces comme Phuket, Pattaya etc. Les Thaïlandaises de la province mariées à un étranger ont envoyé à leur famille  230 millions de bahts en 2008, c’est-à-dire entre 10.000 et 20.000 bahts par mois, par famille (soit entre 210 à 420 euros)  Personnellement, je trouve ce chiffre un peu élevé. Il faut déjà bien gagner sa vie en France pour envoyer ces sommes. 5 000 bahts et je pense une bonne moyenne.

Mais les jeunes femmes ne doivent pas se bercer d’illusions, selon Monchai Patchanee, en charge du service de protection des citoyens Thaïlandais, au sein du département des affaires consulaires. "Le mariage mixte devient la nouvelle tendance car les femmes espèrent que leur copain farang pourra leur assurer une bonne qualité de vie, ainsi qu’à leur famille. Mais elles ne comprennent pas qu’en réalité, le style de vie des étrangers est plus individualiste qu’en Thaïlande. Ils n'ont pas l’habitude de partager l’argent avec toute la famille". Un malentendu qui peut amener de nombreux problèmes de couple.

Le mirage de la vie en Europe

D’autre part, beaucoup de Thaïlandaises imaginent les étrangers comme plus riches qu’ils ne sont en réalité. "L’euro et le dollar sont des monnaies plus fortes que le baht. Les étrangers peuvent donc dépenser ce qu'ils veulent pour s'amuser quand ils sont en Thaïlande, même si ils sont maçons, ouvriers ou retraités", explique Monchai Patchanee. Mais de retour dans leur pays d’origine, leur niveau de vie est bien souvent modeste et le quotidien bien moins "sanook". De fait, l’expatriation dans ces pays, perçus ici comme des paradis de confort, se transforme en cauchemar pour beaucoup de femmes qui se retrouvent loin de leur famille et de leurs repères avec des maris qu’elles ne reconnaissent plus, parfois, et dans un pays dont elles ne parlent pas toujours la langue.

Pour éviter à d’autres ce genre de mésaventures, le gouvernement voudrait faire diminuer le nombre de mariages mixtes. "Nous ne somme pas en mesure de l’interdire car chacun est libre. Et notre société devient de plus en plus moderne, les sites Internet de rencontre se multiplient", avoue Monchai Patchanee. Sans oublier que la principale raison, selon les autorités, de ces mariages mixtes sera longue à changer. "Si les Thaïlandaises accordent leur main pour de l’argent, c’est en raison du faible développement de l’économie", reconnaît-il.

Bien entendu, on trouve aussi derrière les mariages mixtes de nombreuses expériences heureuses et des raisons autres qu’économiques.


Article paru dans Lepetitjournal.com


Les photos qui illustrent cet article sont de moi. Ce sont des amis qui se sont mariés ces derniers temps à Udonthani

 

Commenter cet article

Olivier 14/06/2009 13:03

Il me semble que l'on parle beaucoup des relations avec les étrangers en Thaïlande depuis quelques temps. Et généralement pas en bien.

Olivier 14/06/2009 12:53

Salut Patrick,

Antoine 02/06/2009 13:13

Bonjour Patrick !
Je tenterai simplement ici de résumer l'affaire:
"Beaucoup d'appelé(e)s...
et peu d'élu(e)s !".
En espérant aussi que tu fasses partie des derniers bien sur !

A bientot,
Antoine