Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Nouvel An chinois (La tradition)

Publié le par Patrick



Pour les six millions de Thaïlandais d’origine chinoise, le nouvel an est une fête très attendue. Cette année le nouvel an démarre le 26 janvier et c’est l’année du bœuf.

 

Enveloppe 1er jour émise par la Poste Thaïlandaise à l’occasion de l’année du bœuf.

 


Le bœuf symbolise la prospérité atteinte grâce à sa force de l’âme, à son travail et à la confiance qu’il inspire. Calme, méthodique, solide à toute épreuve. On peut compter sur ses promesses et lorsqu’il donne sa parole, il la tient. La femme bœuf, douée d’une nature affectueuse et des plus bienveillantes fait de sa famille sa fierté et sa joie.


Le nouvel an asiatique commence à des dates mobiles, entre janvier et février. Il est donc important de vérifier le calendrier chinois pour connaître son cycle. Les années buffles reviennent tous les 11 ans.

Les Années Buffles :
11 Février 1937 -30 Janvier 1938
29 Janvier 1949 - 16 Février 1950
15 Février 1961 - 4 Février 1962
3 Février 1973 - 22 Janvier 1974
20 Février 1985 - 8 Février 1986
7 Février 1997 - 27 Janvier 1998
26 Janvier 2009 - 13 février 2010


Pour entrer sereinement dans la nouvelle année les traditions doivent être respectées. Pour la communauté sino-thaïe, le Nouvel An est avant tout une fête familiale. La veille, on se rend au temple pour faire des offrandes aux dieux de la Terre et de la Chance ainsi qu’aux ancêtres. On place sur l’autel des canards, cochons ou des poulets, des fruits et des gâteaux souvent à base de durian. Ces offrandes de nourriture sont une façon symbolique de convier les ancêtres et les dieux au dîner de la famille.

 

 

Les chinois placent de grands espoirs dans la nouvelle année : richesse, bonne fortune et prospérité pour toute la famille. Choi Sun, le dieu chinois de la richesse est une des figures clé des festivités du Nouvel An. Selon des traditions ancestrales, pour que la nouvelle année soit bonne, il faut impérativement respecter certaines règles. La maison doit être nettoyée de fond en comble pour que la bonne fortune à venir ne soit pas balayée avec la poussière. A minuit, il faut ouvrir en grand portes et fenêtres pour permettre à l’année écoulée de s’en aller. Enfin, rien ne doit être emprunté ou prêté le jour du Nouvel An. On offre également aux plus jeunes des enveloppes rouges "ang pao" contenant de l’argent – particulièrement attendues par les enfants - mais aussi des habits ou de la nourriture. Pour éloigner les mauvais esprits, les maisons et les gens se parent de rouge et on fait le plus de bruit possible. 


La procession du dragon et la danse du lion


Pour que les mauvais esprits ne perturbent pas la fête, un lion parcourt les rues du quartier au rythme des percussions. Mais le clou des festivités est sans doute la grande parade du dragon qui passe de maisons en boutiques, apportant avec elle abondance, prospérité et bonne fortune aux habitants. A son passage, la coutume veut que le propriétaire des lieux allume des pétards géants en signe de remerciement pour la chance apportée.

 

Je ne manquerai pas de relater dans mon blog les festivités du nouvel an chinois d’Udonthani qui démarrent le 24 janvier au soir.

 

Votre serviteur

Commenter cet article

Line 26/01/2009 07:47

magnifique, Patrick
Bises
Line

alain 25/01/2009 03:44

vivement la suite

alain udon