Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Funérailles dans un petit village d’Isan du Nord

Publié le par Patrick

 

Vendredi 21 décembre 2007 : 19h00, le grand père de ma compagne est rappelé par Bouddha à l’âge de 87 ans. Les funérailles auront lieu dimanche 23 soit à peine 48 heures après le décès.

 
Dimanche 23
 :
 


Nous arrivons en fin de matinée à la maison du Grand Père. De nombreuses personnes sont déjà arrivées. Une sono émet de la musique traditionnelle Thaïe. Nous nous recueillons devant le sarcophage dans lequel se trouve Papy. Le cercueil, de couleur verte, blanche et or, est surmonté d’une représentation d’un temple, le tout de couleur Or et sur lesquels sont disposées des guirlandes lumineuses comme nous avons l’habitude de mette sur nos sapins le jour de Noël. 

 
 


Après s’être recueillis, nous allons manger à l’arrière de la maison ou est installée une cuisine de fortune et ou se trouvent de la nourriture et boissons amenées par la famille et les amis.



En début d’après midi la cérémonie religieuse commence. Quatre moines sont présents. Elle débute par la bénédiction de 5 membres de la famille qui, la tête rasée pour la circonstance, revêtirons l’habit de moine durant le reste des funérailles. La bénédiction terminée, les 5 disciples s’isolent et revêtent l’habit dont certains ont des difficultés à revêtir. Un moine vient à leur aide. Cette partie des funérailles se fait dans une bonne partie de rigolade. Il faut dire que durant toute la cérémonie je n’ai vu aucune larme.L’habit revêtu, de nouvelles prières sont récitées.








La cérémonie à la maison du défunt est maintenant terminée, le cercueil est disposé à l’arrière d’un Pick Up. Une corde est accrochée au cercueil et part en avant du véhicule ou chacun la tient d’une main pour accompagner le défunt jusqu’au wat du village.


   

Dans ce wat de petit village, il n’y a pas de four pour incinérer les dépouilles, l’incinération se fera sur un bucher préparé à ce titre dans le fond de la cour. A proximité du lieu de crémation se trouve des restes de cendres encore chaudes de crémations précédentes.



Les 5  « moines du jour » accompagnent le cercueil jusque sur le bucher. Le cercueil est ouvert, Papy a les mains et pieds liés de fil blanc.

 



Partie peut être la plus émouvante des funérailles, c’est le défilé des membres de la famille et amis qui versent sur la tête du défunt le liquide inflammable qui, à mon avis, vu la couleur et l’odeur, est du pétrole. A chaque passage quelqu’un essuie le visage de Papy.


Le cercueil est ensuite refermé. De nouvelles prières sont récitées.


Le moment de la crémation est arrivé, le cercueil est de nouveau ouvert. Quelqu’un coupe les liens de Papy. Le corps est maintenant mis sur le coté et calé de noix de coco et de tubes de bambou remplis de pétrole. Ce que je n’ai pas trop apprécié durant cette phase, c’est que l’argent que Papy avait dans sa poche et ses lunettes ont été pris par le personnel qui procédait à la cérémonie. Mais c’est peut être la coutume.


Ce moment se fait également dans la bonne humeur puisque que les adultes font peur aux enfants qui assistent à la scène. Le cercueil n’est pas refermé. Un nouveau passage de la famille et amis se fait devant le corps qui déposent sous celui-ci un bâton d’encens et une bougie. Cela terminé, une équipe s’affaire à recouvrir de bois le cercueil resté ouvert.




Les affaires personnelles de Papy sont mélangées au bois. Le tas de bois est aspergé de pétrole et le feu est allumé. C’est la crémation. Des fusées explosives sont envoyées en l’air. C’est la fin de la cérémonie.

 


J’étais le seul étranger à avoir assisté à cette cérémonie. Que nul ne croit que je me suis introduit de force dans la vie privée de cette famille en faisant ces photos. La famille était d’accord étant la seule personne à avoir un appareil ce jour là. Suivant les dires de certains professionnels de la Thaïlande à qui j’ai présenté ces photos, se sont des photos rares que j’ai fais là.

 

Commenter cet article

Guy 16/06/2011 14:07



Merci pour ce reportage si bien décris car je ne savais pas trop comment se passait une crémation coutumière dans un village de l'isaan


c'est très bien raconté et éloquent et franchement force est de reconnaitre que ce post est très honnête et respectueux de la population thaïe. 


Encore merci !



Patrick 16/06/2011 15:26



Merci à toi Guy.


Tu connaitras peut être ceci si tu viens t'installer en Isan



Jean-Michel 19/07/2008 21:35

PATRICK

Nous nous connaissons car je viends souvent à Udon chez Jacquy.J'apprécie beaucoup ton BLOG
J'attends impatiemment mon nouveau passeport pour revenir avec mon visa de 1 an .Envoie moi tes coordonnées svp Mercie.A bientot
JM