Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

26 juillet 2008: Invitation à la mise en place d’une « maison aux esprits »

Publié le par Patrick


Il est 9h00 du matin, nous sommes invités en comité restreint, à l’inauguration de la mise en place d’une « Maison aux esprits » chez un couple d’amis.

 

Mais vous allez me demander : « Qu’est ce qu’une « Maison des esprits ? » Voila la réponse.

 

La Maison des esprits est la manifestation d'un culte animiste encore très vivace en Thaïlande et dans les pays bouddhistes environnants.

 
 "Origine de la croyance: Le culte des esprits remonte aux sources de l'histoire des peuples indochinois. En Thaïlande, les pra phum (langue formelle) ou chao thi (langue populaire) sont des génies, gardiens du sol, des champs, des arbres, des maisons, etc. Ils sont protecteurs et à ne pas confondre avec les phi esprits malveillants et voyageurs, sortes de fantômes. Les chao thi (« seigneur du lieu ») sont justement chargés de tenir à distance les phi qui sans cela amèneraient malheurs et désolation dans leur environnement


Ainsi, pour s'assurer de la protection du chao thi les habitants d'un lieu construisent une petite résidence, contenant des figurines représentant les génies, devant leur maison, leur magasin, ou à la campagne devant leur rizière, afin de fixer l'esprit du lieu qui les protègera. La petite résidence placée sur un pilier est une maison en miniature. Le culte consiste à offrir des fleurs, de l'encens et de la nourriture qui doivent rendre le chao thi collaborateur et reconnaissant.

 

La « Maison aux esprits » de nos amis.





Offrandes faites à la «  Maison aux esprits »


Un sage, tout de blanc vêtu, officie la cérémonie avec la maitresse des lieux.





Les invités.





La photo loupée. Trouvez l’erreur. Moi, je ne vois pas…….Hi…Hi…

Voir les commentaires

25 juillet 2008 : Un bref aller-retour Udonthani-Bangkok

Publié le par Patrick

 

Le 23 juillet 2008 à 21 h00 mon notaire de France me téléphone pour me faire savoir qu’il vient de m’envoyer un mail avec un document que je dois signer et  lui renvoyer.

 

Ce document est en fait une procuration qui doit être contresignée par le service notarial de l’Ambassade de France à Bangkok avant d’être renvoyée au notaire.

 

24 juillet 2008, dès 8h30, je téléphone à l’Ambassade pour avoir quelques renseignements complémentaires. J’ai la personne du service notarial au bout du fil qui me donne les renseignements que je lui demande et me dit qu’elle sera en congé pour un mois a/c du 25 juillet au soir (M…., encore un mois à attendre) mais qu’elle peut  me recevoir le 25 juillet au matin, donc demain matin ( Ah, ça va mieux). La condition : que je lui envoie de suite par mail le document de manière qu’elle ait le temps de préparer les papiers. Ce que je fais dans la foulée. Elle me dit aussi que ce RDV ne prendra qu’une quinzaine de minutes (Voila une bonne chose)

Le délai est très court pour moi car je suis à 550 km de Bangkok. Je prends donc ce RDV que je confirmerais par la suite suivant si je trouve un moyen de transport ou pas.

Le seul moyen rapide pour me rendre à ce RDV, c’est de prendre l’avion. A voir maintenant les différents horaires des vols et voir s’il y a encore de la place pour demain.

Je « fonce » à l’aéroport d’Udonthani qui se trouve à 15 mn de chez moi en voiture. Il y a un départ à 7h30 pour une arrivée à Bangkok à 8h30, et un retour à 17h00 de Bangkok pour une arrivée à Udonthani à 18h00. Ces horaires me conviennent et il y a encore de la place. Je prends deux billets d’avions car Nook va m’accompagner.

De retour à la maison, je confirme ma venue demain matin à l’Ambassade. Le RDV est pris pour 10h30.

Le reste de la journée sera mise à profit pour régler les derniers détails de ce déplacement.

 

25 juillet 2008 : Réveil à 5h00, 6h30 départ pour l’aéroport. La voiture restera sur le parking la journée. 8h00 départ de l’avion avec 30 mn de retard. Arrivée à Bangkok à 9h00. Taxi jusque l’Ambassade, arrivée à l’Ambassade à 9h45. J’ai 45 mn d’avance sur mon RDV. Tout va bien.

10h30 je suis reçu dans le service concerné. Les papiers sont prêts, la secrétaire va chercher Mme la Consule. Après contrôle de mon identité, je signe les papiers en présence de la Consule qui les contresigne et appose les tampons qui vont bien, durée de l’opération 10 mn. Cout de l’opération (ce n’est pas gratuit) 9676 bahts soit en gros 200 euros pour un document de 4 pages en double exemplaire à faire certifier. Un exemplaire est gardé à l’Ambassade et l’autre sera pour mon notaire.

 

10h45, j’en ai terminé à l’Ambassade. Je souligne au passage du bon accueil par les personnels de l’Ambassade, du service notarial et de Mme la Consule.

 

11h00, Je profite que tout est terminé de bonne heure pour me rendre à la Poste qui se trouve à 10 mn à pied de l’Ambassade. J’envoie le document en express à mon notaire. Délai 3 ou 4 jours pour que le courrier arrive.

 

11h30, taxi jusque l’aéroport, on mange sur place. On profite de l’attente pour faire des achats à la boutique de légumes de l’aéroport ou je trouve du persil frais, chose que je ne trouve pas à Udonthani. J’en prends plusieurs bottes.

17h00, départ de l’avion pour Udonthani. Arrivée à 18h00.

La mission est terminée. Elle m’aura coûtée en tout 400 euros. Mais c’est toutefois moins cher que si j’avais dû aller en France pour  ces papiers.

 

 

Quelques photos.

 

L’embarquement dans l’avion à Udonthani



Dans l’avion.


La Thaïlande vue du ciel  entre Udonthani et Bangkok.




L’arrivée à Bangkok.


En Taxi : La voie rapide en direction de l’Ambassade.

Le portrait du Roi sur un immeuble.




16h00 : En attendant notre retour à l’aéroport Domestique de Bangkok.


Le survol des rizières avant l’arrivée à Udonthani.

Voir les commentaires

22 juillet : A peine 8 h00 et j’ai déjà fait ma « Bonne Action » de la journée.

Publié le par Patrick


Il est à peine 8h00 et j’ai déjà fait ma « B.A » de la journée. Sortant de l’école ou je venais de déposer les enfants, un accident entre deux motos se produit devant moi. Une, conduite par une femme qui emmenait son fils à l’école et l’autre par un jeune homme. Le choc fut violent puisque les motos ne sont plus qu’un amas de ferraille et les trois personnes restent allongés sur la route. Seul le jeune homme portait un casque, la mère est l’enfant n’en portait pas. La maitresse d’école, qui était de surveillance à l’entrée de l’école et moi allons leur porter secours. Je vais voir en priorité le gamin qui était inanimé. Je lui prends son pouls, il bat, c’est le principal. La mère, choquée, a repris ses esprits et viens voir son fils et le secoue dans tous les sens. J’essaye de lui faire comprendre de ne pas le toucher mais sous le choc, c’est difficile. Je maintiens le garçon en position couchée tout en lui maintenant la tête et tout en surveillant son pouls. Il rouvre les yeux mais ne parle pas. Je donne mon téléphone portable à la maitresse pour qu’elle appelle les secours. En réalité, je pense qu’elle a appelée un responsable de l’école car une voiture à bord de laquelle se trouve un professeur arrive. La femme est l’enfant sont embarqués dans la voiture et amenés à l’hôpital. Le jeune homme, lui a reprit ses sens. Pour moi, je considère que ma présence n’est plus nécessaire. Je reprends le chemin de la maison ou je croise en sens inverse une ambulance, sirène allumée. Va-t-elle sur le lieu de l’accident,  je ne sais pas.

 

Voici une photo qui n’a rien à voir avec l’accident de ce matin, mais c’est un autre accident de moto sans gravité que j’avais déjà été témoin il y a quelques mois.

 


Voir les commentaires

17 juillet 2008 : Asalha Buccha Day et Le carême Bouddhique.

Publié le par Patrick

Le 17 juillet est un jour férié en Thaïlande à l’occasion de l’Asalha Buccha Day et le18 démarre le carême Bouddhique Kao Phansa.

Avec la saison des pluies arrive le moment pour les moines et les novices de se retirer dans les monastères pour une période hautement spirituelle de trois mois.

Kao Phansa est également l’occasion d’assister à de spectaculaires processions.

Les mérites vont couler à flots sur les familles qui font des offrandes aux temples et sur les mamans dont les enfants revêtent la robe monastique.

 

Bref, c'est la fête en Thaïlande... pas pour tous, puisqu’à cette occasion tous les bars sont fermés ! 

 

Voici quelques photos prisent dans un petit village d’Isan.

 

Préparation du défilé.






Boire ou conduire, il faut choisir….



La cérémonie religieuse.








Les offrandes pour les moines se font en argent, nourriture, bougies, vêtements, néons, bâtons d’encens ou de paquets  contenant toutes sortes de matériels de la vie courante.

 



 

 

Vous n’avez pas vu ma paire de chaussures ?


 

Voir les commentaires

16 juillet 2008, le marathon du Permis thaïs.

Publié le par Patrick


Ce mercredi 16 juillet 2008, mes permis de conduire thaïs obtenus il y a un an sont “périmés” et je dois les refaire faire. Là, démarre le marathon pour récupérer tous les documents nécessaires. Même étant déjà détenteur des permis de conduire thaïs, il faut recommencer tous les papiers. J’avais transformé il y a un an mes permis français en permis thaïs et ces derniers m’étaient accordés pour un an.

 

 

 

 

Voici le circuit à effectuer et les documents à présenter.

 

1)      Aller à l’immigration récupérer les formulaires qui vont bien. Deux formulaires pour la personne thaïe qui certifie votre adresse en Thaïlande (pour moi, se sera le père de Nook) et un formulaire pour moi de demande de permis.

2)      Aller se faire faire un certificat médical d’aptitude à la conduite (ce que j’ai fait il y a quelques jours à la clinique du coin.) La visite n’a consistée qu’à un simple contrôle de tension. Coût : 50 bahts soit un euro.

3)      Aller à l’office des transports avec le dossier en double exemplaires, puisque mes deux permis sont à refaire, le permis auto et le permis  moto. Chaque dossier est constitué :

-         Du certificat médical.

-         Photocopies du permis français, du passeport, de la carte d’identité et du livret de famille du garant, des anciens permis Thaïs.

-          Remplir une feuille de renseignements (nom et adresse) et donner tout ça pour demander une lettre qui garantie que j’ai bien mes permis thaïs. La lettre n’est pas gratuite, il faut la payer 25 bahts soit 0,50 euro.

4)      Avec la lettre, retourner à l’immigration avec les trois formulaires remplis du paragraphe 1, les photocopies de la carte d’identité et du livret de famille du garant, la photocopie du passeport. Aux vues de ces papiers, l’immigration vous fait une lettre qui garantie votre lieu de résidence. Il y a un an, j’ai payé cette lettre 100 bahts, aujourd’hui c’est gratuit, bizarre.

5)      Avec cette lettre, en double exemplaires, retourner à l’office des transports qui vous refait vos permis. Coût : 960 bahts (19,20 euros) pour les deux permis valables cette fois ci 5 ans.

 

L’immigration se trouvant à 55 km au nord d’Udonthani et l’office des transports à 20 km au sud, j’ai effectué avec ces aller-retour au total près de 290 km en voiture. Mais me voici tranquille pour 5 ans.

 

Après avoir une fois de plus « bravé » l’administration Thaïlandaise, voici mes nouveaux permis.


L’Immigration à Nong Khai

 



Voir les commentaires

14 juillet 2008 : Invitation au repas de mariage de Gérôme et Sushana.

Publié le par Patrick


Gérôme est un ami français qui tient avec Sushana un bar à Udonthani. Ils se sont unis en ce jour de 14 juillet, jour de la fête nationale en France. Est ce un hasard ? Je n’ai pas posé la question.

La carte d'invitation.

Le rendez vous a été donné à 18h00 au Charoensri Grand Royal Hôtel.




Gérôme et Sushana sont là. Ils accueillent les invités et se plient avec gentillesse à la cérémonie des photos.



L’entrée de la salle est joliment décorée et il y trône  un portrait avec les jeunes mariés.



Les invités remplissent le livre d’or et reçoivent un CD à l’effigie de Gérôme et Sushanan avec de la musique internationale.




Vue d’ensemble de la salle.











L’orchestre.



Pour ceux qui comprennent le Thaï, voici le menu.



Photos de la soirée.





Photos diverses :

Les aléas d'une photo, Gérôme serait il devenu aveugle.

 

 

 


 

A cette soirée, il y avait des incognitos dans la salle. S’auriez vous les reconnaître ?

 

 

 

 


Un blogueur photographiant un autre blogueur

Nous souhaitons à Gérôme et Sushana tous nos vœux de bonheur.

 

Votre serviteur

 

 

Voir les commentaires

Samedi 12 juillet : Invitation au mariage de IP et de EK

Publié le par Patrick


 

Ce n’est pas la première fois que je suis invité à un mariage mais c’est le deuxième mariage typiquement thaï auquel j’assiste depuis trois ans. Il y a environ 200 invités et comme d’habitude je suis le seul étranger. Les jeunes mariés s’appellent IP (la femme) et EK (l’homme).


Présentation des jeunes mariés.

 


Le maître de cérémonie anime le mariage:



La cérémonie est célébrée suivant les traditions bouddhistes.






 






  Les filles d’honneurs.


Les garçons d’honneurs.


Après la cérémonie, mariés, parents, beaux parents se rassemblent sur l’estrade pour les discours.

 

La cérémonie du mariage est terminée, place au spectacle.


 
Sur scène. Chanteurs, chanteuses et danseuses.






Dans les coulisses.



Sur la piste de danse.



Si vous l’avez remarqué tout comme moi, les « jeunes mariés » sont vraiment jeunes et ma curiosité m’a poussée à leur demander leur âge. Et bien j’ai été très surpris comme vous allez l’être surement.  IP a 15 ans et EK 16 ans. Je n’ai pas osé leur demander pourquoi se marier si jeunes. Surement un mariage arrangé entre les deux familles.


-----------------------------------------

 Mes ratés de photos. Ben, ça arrive quoi ! On ne peut pas toujours réussir ses photos. Vous me croyez j’espère.


 

 


Votre serviteur :



Voir les commentaires

10 juillet 2008 : Inauguration du bar-restaurant de Didier.

Publié le par Patrick

C’est Alain qui, la veille, m’a envoyé un mail me disant que Didier ouvrait son bar-restaurant aujourd’hui et qu’il invitait à midi tous les français qu’il connaissait pour l’inauguration.

 

Le connaissant, on se rend donc, Nook et moi à l’invitation. Il y avait déjà quelques invités d’arrivés et les autres sont venues plus tard. On y retrouve entre autre Alain et Gift, Jacki et Amorn, Gérôme et Pla. Ces derniers en profitent d’ailleurs pour nous remettre une invitation à leur mariage qui aura lieu le 14 juillet. Je les en remercie au passage.

Pour en revenir à l’invitation d’aujourd’hui, le repas (repas thaï et pizzas) était offert sauf les boissons. Ça n’empêchait pas aux bouteilles de bière de sortir grand V des frigos.

 

Le bar s’appelle Camerone, et Camerone pour les connaisseurs, c’est le nom d’une bataille ou les légionnaires ont combattus. Quel rapport vous allez me dire ? et bien c’est que Didier a servi dans la légion pendant 10 ans.


  Didier, le Big Boss



La déco du bar est principalement basée sur la Légion et sur l’O.M, équipe de foot de Marseille.

 

Le bar :




Une partie des invités :


Une moto de poids pour un homme de poids.









Les serveuses :





La police bien sur était représentée par un de ses éléments car par la suite, en cas de problèmes, elle sera là et vaut mieux les avoir dans sa poche.


A tous ceux de passage à Udonthani, n’hésitez pas à faire un arrêt chez Didier au Camerone. Vous serez les bienvenus.

 

Si vous jeter un œil sur le blog du copain Alain indiqué dans les liens, il a fait également un article à ce sujet.


Voir les commentaires

Notre maison: 2eme partie: L’intérieur.

Publié le par Patrick

La suite..
 

Le salon et la salle à manger:






La cuisine :



La montée d’escaliers :






Mon lieu de « travail »



Mon lieu de repos.



Nous avons également une chambre pour les enfants et une chambre d’amis.

La décoration en détail.












Vous allez me dire « Combien ça coute ? » Voici la réponse en euros.

 

Les charges mensuelles: Le loyer : 240 euros.

Eau, 3,20 euros. Electricité, entre 16 et 21 euros. Téléphone avec abonnement internet, 13 euros. Télévision, 63 chaines dont une Française, TV 5 Monde, 6 euros. Ramassage des ordures, 0,40 euro.

 

Ici, pas d’impôts locaux ou foncier.

 
Alors, pourquoi ne pas en profiter.

Voir les commentaires

Notre maison : 1ere partie, l’extérieur.

Publié le par Patrick

 

Nook et moi allons vous faire découvrir notre maison.


Situation : Lotissement d’une centaine de maison, entièrement fermé avec gardiennage de jour et de nuit aux deux entrées. Une piscine (accès payant) se trouve à 30 mètres de ma maison.

 

 Vue coté Rue.




Vue coté jardin.



Le jardin. 







Une partie des fleurs que l’on y trouve suivant les saisons.















Les bananes. Je possède deux à trois pieds de bananiers qui me donnent des bananes tout au long de l’année.





Les animaux que l’on voit dans mon jardin. Papillons, oiseaux, crapauds et de temps en temps serpents……..






……..sans oublier notre chien « Lacky »

Voir les commentaires

1 2 > >>